Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
tests
Predator: Hunting Grounds

Predator: Hunting Grounds

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

De longues années se sont écoulées depuis qu'Arnold Schwarzenegger s'est décidé à repousser la menace extraterrestre au cinéma. Mais l'ex Mister Univers a choisi de se lancer dans une double carrière d'acteur/politicien et a cessé d'incarner le soldat qu'on aimait tant dans la série des Predator. Pourtant, la série n'a pas cessé d'exister, loin de là, et on a vu apparaître des spin-offs en film et en jeux vidéo. IIIFonic s'est alors essayé à un jeu multijoueur en PVP asymétrique, à l'instar de productions comme Dead by Daylight et Friday the 13th: the game qui, grâce à leur fan base, ont réussi à développer un jeu de qualité.

Le dernier des deux jeux mentionnés plus haut a été initialement développé par IIIFonic, donc le studio a déjà un jeu d'horreur asymétrique à son actif. Malheureusement, le bilan n'est cependant pas très glorieux. Friday the 13th a eu quelques problèmes de licences, un manque de contenu flagrant, et un gameplay assez médiocre qui n'a toujours pas été changé à ce jour. IIIFonic a par ailleurs abandonné le projet et a refilé la patate chaude à Black Tower Studios. Vous vous demandez sûrement pourquoi on parle des problèmes de ce jeu ? Et bien car de nombreux problèmes ont refait surface dans ce nouveau projet.

Predator: Hunting Grounds semblait amusant au premier abord car, d'un côté, vous allez vous équiper de votre combinaison d'invisibilité afin de traquer les pauvres humains sans défense, avec votre vision thermique pour les décapiter comme la poupée Barbie de votre petite sœur. Et d'un autre côté, vous allez simplement essayer de survivre en vous camouflant dans la boue, afin de vous enfuir en montant à bord d'un hélico.

Predator: Hunting GroundsPredator: Hunting Grounds

Le concept est assez simple, et toutes les parties suivent le même paterne. En tant que soldat humain, vous aurez trois objectifs à remplir qui définissent si oui ou non vous vous en sortirez en vie (ou pas). Vous devez les remplir avant que l'extraction n'arrive et vous allez rencontrer des soldats PNJ (personnage non joueur) là où sont vos objectifs. En plus des soldats qui essaieront de déjouer vos plans de survie, vous devrez faire attention à une menace invisible qui vous traque dans l'ombre. Le Predator peut être entendu assez facilement grâce à ses pas lourds (pas facile d'être discret quand on a une grosse armure) qui font trembler le sol, mais ne soyez pas trop arrogant, il est quand-même très rapide et surtout mortel.

En tant que Predator, vous apparaissez avec un seul objectif, ma foi assez simple - éradiquer tous les humains. Vous devrez cependant différencier le joueur des PNJ ou vous en servir afin d'attendre qu'ils aient terminé tous les objectifs et de les attendre au point d'extraction. C'est assez amusant la première fois, mais le jeu devient vite répétitif car le jeu ne propose pas tant de longévité que cela.

Predator: Hunting Grounds

Le problème de ce jeu provient du fait que les parties se ressemblent toutes. Bien sûr, les maps changent et les objectifs aussi (ça ne change pas beaucoup d'une map à l'autre), mais après quelques heures, on a vite fait le tour.

Pour ceux qui se soucient de la modification de personnage, soyez rassuré. Predator: Hunting Grounds a beaucoup à offrir, et vous n'aurez pas à dépenser un sou afin de collecter skins, équipement, armes et combinaison. À la place, le jeu vous offre de l'argent à la fin de chaque partie, et vous obtiendrez surtout des boîtes assez souvent. En plus de cela, votre arsenal et vos compétences se débloquent en montant de niveau, processus qui est assez rapide en soi.

Predator: Hunting GroundsPredator: Hunting Grounds

Le système de loot nous semble cependant un peu mal fait voire buggé. Il nous a parfois montré des objets comme nouveaux alors que non. Les problèmes techniques ne s'arrêtent pas ici : le gameplay est buggé en lui-même, on a vu des problèmes de textures, des crashs, des problèmes de connexion, des temps de queue énormes, et plus encore. Mon dieu aussi ! L'un des bugs des plus frustrants qu'on ait eu est survenu lorsqu'on jouait le Predator. On ne pouvait pas monter aux arbres ou tirer de laser, donc on ne pouvait que sauter partout sans rien faire et on a fini par se faire tuer et par se faire tea-bag par une équipe entière. Est-ce que cela a suffit à nous faire ragequit ? Non, mais on s'est vraiment senti trahi par le gameplay. On a aussi rencontré un bug où notre Predator s'est transformé en un amas de polygones gris (le bug a été corrigé dans les patchs suivants) et aussi on n'a pas pu inviter un ami qui jouait depuis une PS4 malgré le cross-play promis. Cependant, cette fonction semble fonctionner assez bien puisque dans toutes nos parties, nous avons reconnu au moins une icône provenant de la Playstation.

Predator: Hunting grounds est une expérience amusante à vivre et l'une des meilleures adaptations de la franchise de ces dernières années. Le jeu respecte très bien l'univers, et reste très plaisant à faire avec une équipe coordonnée qui travaille ensemble pour remplir les objectifs. Cependant, des problèmes techniques et un gameplay répétitif voire limité ruinent un peu l'expérience. Si vous êtes assez nombreux pour lancer une partie avec vos amis, le jeu est vraiment bien et amusant mais, sans une équipe complète, le jeu semble assez fade et on espère que du contenu sera ajouté plus tard. Sans cela, on ne voit pas vraiment l'intérêt de jouer au jeu.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
05 Gamereactor France
5 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant