LIVE
logo hd live | Unbound: Worlds Apart
See in hd icon
Français
Gamereactor
tests
Resident Evil Village

Resident Evil Village

Un bon jeu, mais pas forcément un bon Resident Evil. Notre test !

Vous souvenez-vous de la sortie de l'excellent Resident Evil 4 ? Et vous souvenez-vous du décevant Resident Evil 5 ? Et du catastrophique Resident Evil 6 ? Il semble que le cycle se soit réinitialisé. Malgré d'évidentes imperfections, Resident Evil 7 : Biohazard offrait une nouvelle approche intéressante et engageante du jeu d'horreur. Le joueur y incarnait un nouveau protagoniste, le cadre est entièrement nouveau, c'était un nouveau départ.

Resident Evil 7 : Biohazard exploitait aussi la première personne (probablement inspiré par P.T.) pour renforcer l'horreur, l'exploration et accentuer les énigmes. Resident Evil Village est considérablement plus axé sur l'action, et même si il propose également des phases d'exploration, d'horreur et une gestion des items, on est bien plus proche d'un jeu de tir à la première personne que d'un survival horror.

Le joueur retourne dans la peau de Ethan Winters, vivant avec Mia Winters et leur fille Rose, sous la supervision de Chris Redfield. Ethan a même profité de ce répit pour suivre une formation militaire, ce qui explique ses aptitudes avec les armes à feu. Mais malheureusement, comme vous l'avez probablement vu dans les bandes-annonce, Chris s'introduit dans la maison familiale, assassine Mia et emporte Ethan et Rose. Vous vous réveillez près des restes de votre convoi, non loin d'un mystérieux village européen.

Le village en question est ravagé par des loups garous et le château l'avoisinant appartient à la voluptueuse vampire Dame Dimitrescu. Déterminé à retrouver sa fille, Ethan va devoir explorer le village, le château et d'autres lieux, suivant un scénario pas des plus intéressants, même pour un Resident Evil. Ethan Winters est un très mauvais protagoniste, et si li jouait presque convenablement le rôle du mari effrayé dans l'opus précédent, il n'est simplement pas crédible en héros d'action.

Resident Evil Village

Quant à Dame Dimitrescu et ses filles, ne vous y attachez pas trop. Même si elle a servi de figure de proue à la promotion du jeu, surtout après que l'internet tout entier soit tombé amoureux d'elle, elle n'a un rôle que mineur dans le jeu final. La structure du jeu est articulée autour d'items à retrouver, gardés par quatre personnes, tous "fils et filles de Mère Miranda", l'antagoniste principale du jeu. Dame Dimitrescu n'est au finale que la première de ces gardiennes. Les trois autres présentent leurs propres défis (l'un rend carrément impossible l'utilisation d'armes, un des passages les plus intéressants du jeu), mais nous vous laisserons le découvrir.

Concernant le gameplay et le cadre, il est tout de suite apparent que Village puise son inspiration dans Resident Evil 4. Le jeu permet même de barricader des portes tout en repoussant les loups garous. La formule reprend aussi de l'exploration récompensée par des items et des secrets mais l'horreur manque. Vous reviendrez régulièrement dans le village avec des objets vous permettant d'avancer mais son design n'est globalement pas très bon, sans oublier qu'il ne contient aucun personnage allié, ce qui donne une impression de vide.

Enfin, à part Duke. Un nouveau vendeur qui accepte certains items très rares sur lesquels il vous arrivera de tomber. Duke échangera ces items rares contre des armes, des munitions et même des plans permettant de fabriquer vos propres objets. Il y a même une section culinaire pour que Duke vous mijote de bons petits plats donnant des bonus de statistiques permanents comme plus de santé. Pour cuisiner ces plats, il vous faudra réunir des ingrédients en chassant ou en pêchant par exemple.

La campagne en difficulté normale nous aura pris neuf heures et sans avoir fait 100% du jeu, nous avons tout de même beaucoup exploré et trouvé la plupart des objets. Il vous faudra au plus 11 heures pour faire le tour. Heureusement, vous pourrez partir à la recherche des nombreux extras à débloquer : armes, modèles 3D, artworks, vidéos à tourner mais aussi et surtout, le mode Mercenaires. Il s'agit d'un mode arcade dans laquelle vous affrontez des hordes d'ennemis pour décrocher le meilleur score possible.

Les graphismes et le son sont très réussis, en tout cas sur PS5. Nous ne savons pas encore ce que donnent les versions last-gen, mais les nouvelles consoles, même avec le ray-tracing, font tourner le jeu sans accroc. Il y a naturellement quelques baisses çà et là mais rien de trop important. Sur l'aspect technique, il n'y a pas grand chose à redire sur Resident Evil Village.

Cependant, nous avons des reproches concernant le réalisation et les choix de design. Si le jeu est loin d'être mauvais, ce n'est pas forcément un bon Resident Evil. Car les Resident Evil ne sont pas censés être des jeux d'action. Malgré de bons moments et une expérience globale bonne, Resident Evil Village reste décevant, surtout après la direction intéressante que la licence avait pris avec Resident Evil 7. Biohazard. Le jeu laisse entendre qu'une suite est possible, mais espérons que Capcom rectifie le tir d'ici là.

Resident Evil VillageResident Evil Village
Resident Evil VillageResident Evil VillageResident Evil Village
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Beau et fluide sur les nouvelles consoles, d'excellents moments, le gunplay solide, beaucoup d'extras...
-
Le scénario est décevant, les personnages peu intéressant, trop axé sur l'action...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.