Français
Gamereactor
tests
Total War Saga: Thrones of Britannia

Total War Saga: Thrones of Britannia

Creative Assembly nous renvoie au 9ème siècle pour son jeu le plus peaufiné à ce jour.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Total War se caractérisait jusqu'à très récemment par une succession de titres prenant place à diverses périodes de l'histoire, sans suite précise. La même formule a été appliquée par le studio à travers les différents opus, les seules contraintes étant liées aux technologies de chaque période. Les mécaniques restent les mêmes. Le joueur déplace des armées dans une région, s'arrêtant seulement pour livrer bataille lorsque des ennemis se trouvent sur sa route. Cette formule a perduré pendant des années jusqu'au récent épisode Warhammer de la franchise et son exportation sur mobile ainsi que le free-to-play en ligne.

En terme de guerres historiques, la série semble se concentrer sur des événements plus précis et ce depuis Rome II. Ce dernier est un jeu de stratégie très vaste et possédant un immense mode campagne. Attila proposait aux joueurs de plonger plus loin en Europe tandis que l'Empire Romain de l'ouest commençait à sombrer et les populations à migrer. Avec Thrones of Britannia nous reprenons quelques centaines d'années plus tard en Grande Bretagne. L'action se déroule lors d'une période clef de l'Histoire à savoir l'unification des royaumes Angles et Saxons.

Total War Saga: Thrones of Britannia

Concernant sa place dans la série, Thrones of Britannia est une « Saga ». Il s'agit principalement d'un terme pour désigner une plus grande précision de la franchise sur une période particulière de l'histoire. La série Saga ne comportera pas le jeu à venir Total War : Three Kingdoms par exemple. En effet, il s'agira là d'un jeu à la carte gigantesque et qui s'étalera sur une très large période de l'histoire. Thrones of Britannia débute en 878ap. JC, peu de temps après qu'Alfred le grand ai combattu la grande armée vikings afin de les repousser hors su sud-ouest de la Grande Bretagne. Le jeu commence avec les Anglo-Saxons au sud, les Vikings au Nord et au milieu, les royaumes Gallois et Gaelic. De cela, une guerre va éclater qui résultera en la création de l'Angleterre.

Comme dans n'importe quel Total War, votre connaissance des événements vous donnera encore plus envie de découvrir et de jouer au jeu. Il est intéressant par exemple de voir comment les choses sont adaptés d'une Histoire factuelle que vous connaissez à un jeu que vous influencez. Alfred par exemple appartient à la faction appelée Witan, il s'agit d'un conseil se regroupant pour discuter de sujets importants pour l'État. Grâce à cette fonction, le joueur peut rédiger des édits qui permettront par exemple d'augmenter ou de baisser les taxes. Dans un autre registre, le recrutement des généraux et autres gouverneurs pour votre faction.Vous devrez souvent leur donner de l'argent pour garder de bonnes relations avec eux, ce qui peut sembler ennuyeux au début. En revanche, la hiérarchie anglo-saxonne de l'époque était dominée par cette culture de l'échange de présents. Les plus puissants monarques devaient faire avec cette composante pour éviter les rébellions.

Total War Saga: Thrones of BritanniaTotal War Saga: Thrones of Britannia

Thrones of Britannia permet donc à Creative Assembly de creuser plus profondément dans cette période et nous avons trouvés que cela donnait un très bon résultat. La carte par exemple, est extrêmement détaillée. En effet, bien qu'elle ne montre que les îles britanniques, elle semble immense. Chaque royaume majeur est inclus, de même que les grandes villes et cela permet de deviner quels anciens noms correspondent aux villes actuelles. Une fois encore vous gagnez de l'argent grâce aux bâtiments que vous construisez. Vous les améliorez toujours en gardant l'équilibre entre la productivité et la stabilité générale de vos troupes. Cet aspect du jeu reste relativement inchangé et fonctionne toujours bien.

HQ

Une autre facette qui reste inchangée est celle liée aux combats. Nous avons vu de nombreuses améliorations au fil des ans dans ce secteur mais nous parlons plutôt d'évolutions subtiles que d'une vraie révolution. Si vous êtes familiers avec le système de pierre-papier-ciseaux des batailles en temps réelles vous ne serez pas perdus dans cet opus. En effet, il n'y a pas de grands changements à attendre dans ce domaine et les unités contrôlées ne semblent pas si différentes de celles des derniers titres. Les véritables changements se trouvent plutôt dans le système de progression et de politique.

CA semble avoir voulu ajouter des éléments à la partie en tour par tour du jeu. Avec Warhammer, cela semblait plus simple dû à l'histoire fantastique en arrière-plan et à ses nombreuses factions. En revanche, avec Rome II et Attila, le studio a ajouté de l'intrigue à son contenu en améliorant l'aspect politique. Bien que l'idée soit bonne, aucun des jeux n'est vraiment parvenu à magnifier l'expérience. Aujourd'hui, Thrones of Britannia permet au studio d'explorer les personnages avec plus de profondeur, d'interagir avec eux à chaque tour. Les motivations de vos vassaux sont plus claires et le développement de leur personnalité ajoute à l'immersion.

Thrones of Britannia n'est pas au niveau d'un jeu des studio Paradox en terme de profondeur des personnages. En revanche, CA semble avoir tout de même fait un grand pas dans la bonne direction et tout cet aspect du jeu est bien plus accessible qu'auparavant. En progressant dans le jeu vous montez de niveau, mais pas seulement le chef de votre faction mais aussi vos vassaux. Cela permet de voir par exemple à quel point les traits spéciaux de chaque personnage ont un impact sur les événements. Dans les précédents opus, les interactions avec vos sujets n'étaient jamais un point fort du jeu. Cela est différent dans celui-ci. En effet, les batailles sont entrecoupées d'histoires liées à vos sujets.

Nous avons aussi apprécié l'abandon des portraits 3D du personnage pour un portrait plus artistique. Toute l'IU a bénéficié d'une légère révision et cela permet de rendre l'accès aux informations plus simples. Les menus et autres icônes sont plus faciles à gérer et cela vaut aussi pour les notifications. Il y a donc plus de détails mais ceux-ci sont mieux organisés afin de garder une certaines clarté durant le jeu.

Total War Saga: Thrones of BritanniaTotal War Saga: Thrones of Britannia

Il reste malgré tout quelques points à améliorer, notamment la diplomatie qui pourrait bénéficier d'une révision lui aussi. S'occuper des ennemis n'est pas vraiment un problème, et vos options sont souvent assez claires. En revanche nous pourrions souhaiter un plus grand contrôle sur les royaumes de nos vassaux. Vous pouvez suggérer à vos alliés un ennemi à attaquer, mais de ce que nous avons pu voir, ils font généralement ce qu'ils veulent. Cela n'est pas un gros problème, mais nous n'avions tout de même pas le sentiment d'être un vrai roi parmi les rois.

L'autre aspect qui peut se révéler gênant se trouve être l'épuisement de la franchise Total War. Si lele côté historique vous intéresse, vous avez déjà pu prévoir ce qu'il se passera dans le prochain opus (en dehors de l'aspect mobile et free-to-play). Mais ceux qui jouent à chaque titre de la série risque de sentir un manque de fraîcheur. Bien que nous n'ayons pas expérimenté cette période de l'histoire auparavant, cela reste à grande échelle à un jet de pierre de ce que nous avons déjà vu avec Attila dans l'un des DLC de Rome II. La plongée dans cette période historique et son emphase sur la progression du personnage le placent tout de même à part. Mais au final cela ne suffit peut-être pas à en faire un achat essentiel.

L'aspect plus détaillé de ce nouveau spin off Saga fonctionne bien, et l'emphase sur le personnage permet un vrai vent de fraîcheur sur l'aspect stratégique de la campagne. CA a fait un véritable travail pour ajouter plus de personnalité à la partie du jeu en tour par tout. De plus, le fait de se pencher sur cette période précise de l'histoire est réellement intéressant. Ce moment clef de l'histoire britannique est un bon choix pour une campagne approfondie. En revanche, il aurait pu être intéressant de situer l'histoire dans une partie du monde très éloignée et différente. Nous avons tout de même passé de très bons moments sur Total War Saga : Thrones of Britannia.

HQ
08 Gamereactor France
8 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.